Make your own free website on Tripod.com

PITYRIASIS ROSE DE GIBERT

 

Affection bénigne, fréquente, atteignant surtout les adultes jeunes et semblant plus fréquente au printemps et au début de l'automne. L'étiologie virale longtemps suspectée devant les prodromes, le caractère saisonnier, les "épidémies" au sein de petites communautés et l'identification de particules virus-like dans les biopsies, a pu être rattachée récemment au virus type herpès HHV7.

1. Etude clinique :

La maladie évolue en deux temps :

- Un médaillon initial, plaque unique ovalaire, de 2 à 5 cm de diamètre, bien limitée, rosée, squameuse, à centre plus clair que la périphérie, siégeant sur le tronc ou la racine des membres, non prurigineuse.

- Une éruption disséminée, qui débute 5 à 15 jours après et atteint le tronc, le cou, les bras et cuisses, rarement les régions plus distales. Elle n'est pas, en règle, prurigineuse. Elle comporte deux types d'éléments :

. des médaillons de petite taille (1 à 3 cm), à centre plissé, desquamant en périphérie,

. de nombreuses macules érythémateuses, à peine squameuses.

- Il n'y a aucun signes extra-cutanés, tout disparaît sans aucune séquelle en 1 ou 2 mois. Les récidives sont très rares.

2. Diagnostic différentiel :

- surtout eczématides pityriasiformes (se traitent par antisepsie locale)

- syphilis secondaire (sérologie)

- dermatophytie( examen mycologique)

3. Traitement :

Aucun n'est nécessaire. Les dermocorticoïdes sont indiqués si les lésions sont inflammatoires et cuisantes.

Retour liste des cours

haut de la page

Retour page d'accueil

Remarques et commentaires : Dr DENGUEZLI